Hormones et entrainement

Un lieu d’échange pour ce qui touche la nutrition, la prise de masse, les regimes (sécher), les compléments, les suppléments etc..
Règles du forum
Afin d’éviter les nombreux abus et spams, identifiez-vous (c'est rapide) afin de créer un nouveau sujet ou pour poster un message. La lecture des sujets est accessible sans se connecter.
Fred
Pédagogue
Pédagogue
Messages : 150
Enregistré le : 27 juil., 15:20

Hormones et entrainement

Message non lu par Fred »

Voilà je lis et j'entends souvent un peu partout que là durée optimale d'un entrainement de musculation dans le but de prendre de la masse musculaire est de 75 min et qu'au delà on catabolise et donc qu'on s'entraine inutilement.

Néanmoins je me demande si cette affirmation n'es pas un peu exagerée, en effet l'apparition du catabolisme ne pourrait-elle pas varier, d'un individu a l'autre, ou bien selon l'intensité de l'entrainement? Pourrait-on soulever de la fonte pendant 3 heures a très faible intensité sans cataboliser?

Qu'en pensez vous?

Didier Reiss
Pédagogue
Pédagogue
Messages : 226
Enregistré le : 06 janv., 09:57

Message non lu par Didier Reiss »

Et un mec qui est maçon et qui porte des agglos toute la journée, il fait quoi?
Les bucherons, les constructions de rails de chemin de fer (à une autre époque)...?

Je pense que l'on oublie que des professions sont aussi difficiles (voir plus) que de petits entrainements, que les mecs ne meurent pas et ne sont pas en surentrainement... :wink:
Je ne sais pas si tu comprends ce que je veux dire.

Fred
Pédagogue
Pédagogue
Messages : 150
Enregistré le : 27 juil., 15:20

Message non lu par Fred »

Oui mais le maçon cherche a gagner sa vie pas a prendre de la masse musculaire.

Ce que je voulais savoir c'est si dans le cadre d'un entrainement pour la prise de masse musculaire, cette limite des 75 minutes est idéale ou pas? Si une fois la stimulation hormonale enclenchée on a une certaine durée pour en bénéficier et favoriser les gains de masse musculaire, ou si l'on peut, en réduisant l'intensité de la scéance, repousser l'apparition du catabolisme?

Didier Reiss
Pédagogue
Pédagogue
Messages : 226
Enregistré le : 06 janv., 09:57

Message non lu par Didier Reiss »

Effectivement, je ne me suis pas du tout fait comprendre du tout!

Les voies de transduction du signal à l'hypertrophie ainsi que les facteurs de croissances exacts ne sont toujours pas isolés et maîtrisés. Personne ne peut te dire le véritable stimulus à l'anabolisme. Les études démontraient (quoique qu'ils y en a pas tant que ça) que dans une fourchette de 70 minutes (voir moins), le pic de testostérone était optimal, est ce que cela veut dire qu'après tu vas faire du catabolisme...?
J'évite de parler des champions (qu'il n'est pas possible de prendre en exemple), mais certains s'entraînent longtemps et d'autre pas, pour parfois arriver au même résultat.
Mon avis est de ne pas en faire trop et qu'une séance est qualitative si elle est inférieure à 1h30 (ce qui ne veut pas dire que c’est nul si on fait plus !!).

Ma première réponse était pour signaler que je connais des non sportifs ayant effectués une véritable hypertrophie de part leurs professions. Et quand on les regarde, on devine qu’ils ne "catabolisent" pas en travaillant 8 heures pas jour à soulever des charges lourdes. En fait, même s'ils catabolisent pendant, le corps à l'air de compenser sans trop de difficultés.

stephenv
Passionné
Passionné
Messages : 34
Enregistré le : 30 sept., 13:48

Message non lu par stephenv »

ils ne soulevenent pas des charges lourdes pendant 8h00 non stop, c'est ponctué d'activités plus "cools", de pauses...
Mais un professionnel pourrais evaluer exactement ce temps de travail intensif a monter les sacs de 100kg :?

Fred
Pédagogue
Pédagogue
Messages : 150
Enregistré le : 27 juil., 15:20

Message non lu par Fred »

Didier Reiss a écrit :
Ma première réponse était pour signaler que je connais des non sportifs ayant effectués une véritable hypertrophie de part leurs professions. Et quand on les regarde, on devine qu’ils ne "catabolisent" pas en travaillant 8 heures pas jour à soulever des charges lourdes. En fait, même s'ils catabolisent pendant, le corps à l'air de compenser sans trop de difficultés.
Oui mais supposons qu'ils travaillents en respectant cette fourchette idéale des 70 minutes, ils seraient peut être plus musclés? Comme l'a signalé Stephen, ils ont des pauses et leur boulot même s'il est pénible est moins intense qu'une scéance de muscu pure et dure! Il est peut être probable aussi que leur organisme ai appri a gérer ce type d'effort et repousser l'apparition du catabolisme, favorisant les gains de masse musculaire?

Didier Reiss
Pédagogue
Pédagogue
Messages : 226
Enregistré le : 06 janv., 09:57

Message non lu par Didier Reiss »

Peut être que je m'exprime comme un gros nul en ce moment. Je ne veux pas rentrer dans des grandes théories (je fais ça tous les jours depuis des années et ça risque de durer encore longtemps), je voulais juste dire qu'il faut relativiser les informations et essayer ce qui nous convient le mieux. Il y a des principes de bases avec des écarts types...
Regarde ce qui marche sur toi :!:
Une heure, puis une heure trente, puis deux (je doute qu'il y ait plus!)

Kaspar
Le Sage
Le Sage
Messages : 712
Enregistré le : 07 juil., 22:56

Message non lu par Kaspar »

Je pense que par rapport à un entraînement sportif, il faut également prendre en compte la somme du stress physique et nerveux du quotidien "ordinaire" des individus. Même si l'organisme d'un déménageur est mieux préparé à l'effort comparé à celui d'un expert-comptable, le système nerveux et les articulations du premier peuvent très bien rechigner devant un surcroît de travail dans une salle de gym alors que ça passera tout seul et même souvent dans l'euphorie des endorphines chez le second...
Comme tu le dis Fred, il est vraisemblable qu'une forte activité physique au quotidien repousse les limites du catabolisme (du moins jusqu'à un certain point), la resistance à l'effort va devenir plus importante et la dégradation des proteïnes se ralentir. Si le volume total de travail augmente de manière régulière il est également vraisemblable qu'un developpement musculaire se produise... ensuite s'ajoute un problème qui touche presque à la mathématique ;]
En admettant que ce travail croissant se fasse avec des charges constantes (celles du corps puisque c'était le sujet de ton précedent post), pour augmenter le volume de travail il va falloir réduire les périodes de repos et/ou executer ses mouvements de plus en plus vite. Dans le premier cas, en l'isolant, on va finir par travailler en aérobie... pas terrible si on recherche l'hypertrophie, je pense que personne ne me contredira sur ce point :]. Dans le second cas (toujours en l'isolant) on va vite atteindre des sortes de "sprints" à la limite de ses capacités (assez restreintesfinalement) de plus en plus essouflants qui vont necessiter des temps de repos de plus en plus longs... donc au total le volume de travail n'augmentera pas.
La solution devrait donc logiquement se trouver dans une combinaison de ces deux méthodes d'intensification: Peut être les alterner une fois sur deux dans un premier temps puis, une fois arrivé à un plateau de part et d'autre, les combiner sur des cycles distincts:
-Vitesse maxi mais séries ultra courtes avec temps de repos importants.
-Vitesse maxi et tjrs séries ultra courtes mais diminution progressive des temps de repos (chrono en main).
-Vitesse réduite sur séries progressivement plus longues en conservant les temps de repos du cycle précedent.
-Mêmes paramètres mais Augmentation de la vitesse d'execution.
-etc, etc... jouer avec ensuite sur la diminution des temps de repos (avec des séries moins rapides).
En jouant sur la longueur des séries, la vitesse d'execution et les temps de repos on a déjà de quoi programmer pas mal d'équations. J'ignore complètement si elles peuvent être toutes fructueuses, mais à mon avis si il y a une solution elle est quelque part là-dedans...
En espérant que ça puisse t'être utile
@+

olivierc
Le Sage
Le Sage
Messages : 388
Enregistré le : 09 nov., 18:26

Message non lu par olivierc »

La durée d'une séance n'est pas un facteur essentiel à prendre en compte lors d'un entrainement classique de musculation pour éviter de mettre le corps en état de trop fort catabolisme. C'est le volume et l'intensité de la séance qui priment. Tu peux faire des entrainements de 70 minutes et ne pas faire grand chose au final et ne pas sécréter suffisament de testosérone pour qu'il se produise quoique se soit.

Pour la durée de la séance type tout dépend du niveau de l'athlète. 70 minutes dans mes programmes cela correspond à une séance comprennant 7 exercices. Cela s'adresse déjà à un pratiquant de niveau élevé. Son corps est habitué au volume et aux fortes intensités cela ne lui pose donc pas de problème.

Par contre il y a toujours des exceptions à la règle. Le Heavy duty par exemple en fait partie. Cete méthode d'entrainement stimule énormement le système surrénalien ce qui entraine une réponse hormonale rapide et très élevée. Si ce genre de séance dure trop dans le temps (plus d'une heure) le corps qui est exagérement stressé se défend en sécrétant d'importante doses de cortisol. Et c'est le cortisol ainsi libéré qui va mettre le corps en état de catabolisme.

Fred
Pédagogue
Pédagogue
Messages : 150
Enregistré le : 27 juil., 15:20

Message non lu par Fred »

Merci pour vos réponses!

PS: Didier je te rassures tu ne t'exprimes pas comme un gros nul! :wink:

Body
Le Sage
Le Sage
Messages : 522
Enregistré le : 06 avr., 20:08

Message non lu par Body »

Ouarf !
Didier le gros nul ! :lol:

Répondre